NAGA

Quels KPI SEO (indicateurs de performance) suivre pour tirer profit de votre référencement naturel ?

Par Loris Gulisano
Illustration des KPI SEO

La mise en place d’une stratégie d’optimisation du référencement naturel est cruciale pour améliorer la visibilité de votre site. Vous devez savoir quels sont les KPI SEO à suivre. Nous vous expliquons dans ce nouvel article quels sont les indicateurs essentiels pour mesurer la performance de la visibilité de votre site.

I. Les KPI de Google Analytics

Pour bien analyser les données relatives aux visiteurs provenant de Google, pensez à utiliser le segment “Trafic généré par les résultats naturels” proposé par Google Analytics.

A. Les sessions : mesurer le trafic général

Google Analytics est l’outil, gratuit, de suivi du trafic le plus populaire et le plus utilisé. Sa parfaite configuration permet un suivi global du trafic ainsi que du comportement des visiteurs. À noter : l’implémentation de la RGPD génère forcément une perte de données et une baisse du niveau de trafic.

Le premier indicateur à suivre est le nombre de sessions

Une session, pour Google Analytics, est mesurée dès qu’une personne visite votre site, et par phase de 30 minutes. Cela signifie qu’une même personne générera 1 session si il se connecte 3 fois en 30 minutes, et 2 sessions si il se connecte 2 fois à 30 minutes d’intervalle.

capture de google analytics

 

B. Le nombre d’utilisateurs

Pour aller vers une analyse plus fine, il faut s’intéresser au nombre d’utilisateurs. Là où les sessions peuvent être enregistrées plusieurs fois par la même personne, le nombre d’utilisateurs correspond lui au nombre de visiteurs uniques.

C. Le taux de rebond

En complément à la mesure du volume de trafic, il est crucial de s’intéresser aux indicateurs comportementaux de vos visiteurs. Il est possible qu’un site génère un trafic important, mais que les visiteurs ne soient pas intéressés par les contenus.

Google Analytics permet de connaître le taux de rebond de vos visiteurs. C’est un indicateur comportemental clé. Le taux de rebond c’est la proportion de personnes s’étant connectée à votre site, mais qui n’a pas visité d’autres pages que celle sur laquelle elles sont arrivées. Autrement dit, “j’arrive, et je repars”.

Avoir un taux de rebond très élevé est un signal lorsqu’il dépasse les 55%. Cela doit automatiquement générer de votre part des actions sur le site : ré-écriture de contenus, révision de l’ergonomie, …

D. Les pages vues par session

Un autre indicateur est le nombre moyen de pages vues par session.

Plus il est élevé, plus cela signifie que les visiteurs passent du temps sur le site ; ce qui dénote un intérêt. 

II. Le positionnement : le KPI SEO le plus important

A. Pourquoi suivre le positionnement de son site ?

Le suivi de positionnement mesure à quelles positions votre site se place dans les résultats de recherche Google par rapport à des mots-clés précis.

Un plombier parisien, par exemple, pourra avoir comme objectif de se positionner sur le mot-clé “plombier chauffagiste paris”. Pour savoir comment ses pages se positionnent par rapport à ce mot-clé, il utilisera des outils spécialisés, comme SeeUrank de Yooda, ou bien encore SeRanking. Ces outils permettent de vérifier automatiquement le positionnement de toutes les pages d’un site web, par rapport à une liste de mots-clés préalablement élaborée.

capture de l outil yooda insights

L’objectif d’une stratégie de référencement naturel est de faire gagner un maximum de positions intéressantes à un site web. Il est vital d’effectuer un suivi. Il permettra de déterminer quels sont les mots-clés sur lesquels le site se positionne de façon satisfaisante, et ceux pour lesquels il faudra optimiser des pages.

B. La liste des mots-clés suivis

Pour réaliser le suivi de positionnement, il faut définir les mots-clés. Pour cela, il faut déterminer quelles seront les expressions de recherche utilisées par les internautes.

Il faut suivre des mots-clés qui ont des volumes de recherche mensuels intéressants. Il est peu efficace d’investir du temps pour optimiser un site afin de le positionner sur des requêtes qui ne sont pas recherchées.

Afin de vous aider à élaborer la liste de mots-clés la plus optimale possible en fonction de la thématique de votre site, nous vous proposons des outils. Pour commencer, une option gratuite est de recourir à Uber Suggest. Cet outil vous permet de trouver de nouvelles idées de mots-clés, de connaître le volume de recherche mensuel de ceux-ci et de révéler des difficultés à positionner une page sur certains mots-clés.

capture de uber suggest

Pour aller plus loin et bénéficier de fonctionnalités supplémentaires, vous pouvez recourir à des outils plus “professionnels” comme SEM Rush ou encore Ahrefs. Ces outils vous permettront de construire précisément votre liste de mots-clés, ainsi que d’avoir accès à de nombreux autres rapports pour mettre en place une stratégie SEO efficace.

III. Le suivi des indicateurs techniques

A. Suivre les performances de vitesse

Pour que vos stratégies d’optimisation du SEO aient un impact, il faut que les caractéristiques techniques du site suivent les bonnes pratiques édictées par Google.

La vitesse de chargement des pages est un critère. Il devient de plus en plus pertinent aux yeux de Google. Avoir des pages qui se chargent le plus rapidement possible sur les appareils des visiteurs, y compris smartphone, doit être votre priorité, afin de proposer l’expérience de navigation la plus confortable. 

Pour mesurer les performances de vitesse de votre site, plusieurs outils gratuits sont disponibles. Vous pourrez recourir à Google Page Speed Insights, ou encore à GT Metrix, qui noteront une page de votre choix (rouge, orange, vert) par rapport à ses performances de vitesse. Des pistes d’amélioration seront proposées par ces outils.

Capture de Page Speed Insights

B. Le versioning : restez à jour !

Vous devez proposer une navigation sécurisée à vos utilisateurs, sans qu’ils ne risquent de voir leurs informations dérobées par des personnes malveillantes.

Pour contrer les failles pouvant se révéler sur votre CMS et vos plugins, vous devez vous assurer de leur mise à jour. Le versioning correspond à ce travail afin de bénéficier en permanence des derniers patchs de sécurité.

Conclusion : Quels KPI SEO suivre ?

Vous l’aurez compris c’est le mariage de KPi quantitatifs et de KPi comportementaux qui nourriront votre stratégie d’optimisation. Nous venons d’aborder ceux qui sont les plus structurants. Aujourd’hui, il est possible d’aller plus loin et d’analyser plus finement les retombées de vos actions selon votre contexte et votre marché. Pour se faire, la qualité du taggage dépendra de votre expertise et maîtrise des outils.